Championnats de France de fond 2018.

0
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les championnats de France de fond (5000m) approchent à grand pas ! Un groupe de 27 athlètes angevins et écouflantais accompagnés de leurs deux entraîneurs Benoît Bayeux et Florent Thélier vont se rendre à Chamouille (02) pour disputer lors du week-end de pâques (dimanche et lundi) le premier championnat de France de la saison. Chacun de ces athlètes disputeront un ou deux 5000 mètres (en monoplace et/ou en équipage) dans l’objectif de décrocher un maximum de titres de champion de France et de positionner le club au plus haut dans le classement national.

L’ensemble des athlètes du team ESACK s’est engagé à fond dans les deux dernières semaines de préparation. En témoigne le regroupement du samedi 24 mars où une vingtaine d’athlètes se sont retrouvés au Lac de Maine afin de préparer les équipages qui seront alignés au départ des championnats de France. Les deux entraîneurs étaient présents chacun sur une des deux séances (matin et après midi), les athlètes ont pu également profiter de l’expérience de leur président Stéphane Gourichon. Trois K4, un C4, un K2 et un C2 ont pu perfectionner leurs réglages dans une ambiance à la fois conviviale et sérieuse. On sent des athlètes concentrés, sereins et conscients de leur potentiel face à l’objectif qui approche.

Le plus dur reste à faire et il faudra être bien présent dès les premières courses du dimanche 1er Avril puis du lundi 2 afin de repartir de Chamouille avec des objectifs atteints et surtout sans regret. Pour cela les athlètes esackiens pourront compter sur leurs chefs de file multiples médaillés aux championnats de France que sont le K4 junior (Titouan Le Meignen, Julien Delaporte, Edgar Thélier et Joé Guyot) ainsi que le C4 junior (Lazslo Casseron, Firmin Renaud, Antoine Lagache et Marc-Antoine Foucher). Les attentes seront grandes également sur le K4 cadette (Marilou Yvinec, Julie Tysiac, Charlotte et Capucine Besnier) qui sans expériences particulières peut tout à fait créer la surprise…

Bonne chance à eux, tous les espoirs sont permis !

Titouan Le Meignen.

Share.

Comments are closed.